logo AREVA

Historique

Vue extérieure de l'usine MELOX

Née au début des années 1990, l'usine de recyclage de MELOX a connu de nombreux événements depuis sa création. Elle a ainsi conclu des accords commerciaux à l'international avec le Japon ou l'Allemagne, tout en augmentant sa production.

2011

Après plus de 15 ans de fabrication, MELOX a certifié son millionième crayon.

  • Septembre :
  • - remise du rapport sur le réexamen décennal de MELOX aux ministres chargés de la sûreté nucléaire et à l’ASN,
    - remise des Évaluations Complémentaires de Sûreté portant sur la résistance des principales installations nucléaires françaises à des agressions externes extrêmes d’origine naturelle, à l’ASN le 15 septembre 2011 et examinées par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et par les Groupes permanents d’experts.
  • Octobre : livraison du premier bâtiment du Centre de Développement Appliqué (CDA) de MELOX.

2010

  • Les électriciens japonais Shikoku, TEPCO(1) et Kansai ont chargé certains de leurs réacteurs en combustibles MOX.
  • Mars : signature d’un contrat de fourniture de combustibles MOX destinés à l'électricien japonais HOKKAIDO.
  • Juillet : livraison de deux campagnes de fabrication au Japon pour les électriciens Kyushu et Kansai.
  • Septembre : décret n° 2010-1052 du 3 septembre 2010 relatif au changement d'exploitant de l'installation nucléaire de Base n° 151, sur le site nucléaire de Marcoule, commune de Chusclan (Gard), et autorisant la société MELOX SA à exploiter cette installation.
  • Octobre : MELOX livre le 3 000ème assemblage de combustibles MOX pour EDF.
  • Décembre : l’Autorité de sûreté nucléaire a rendu applicable le changement d’exploitant de l’INB 151 au profit de MELOX SA (décision n° 2010-dc-0200 du 7 décembre 2010 de l’Autorité de sûreté nucléaire relative à la prise d’effet du changement d’exploitant de l’Installation Nucléaire de Base n°151, sur le site nucléaire de Marcoule, commune de Chusclan (Gard)).

(1) TEPCO a été le premier électricien japonais à signer un contrat de fabrication de combustibles MOX en 1995. Le combustible MOX chargé par TEPCO a été fabriqué par Belgonucléaire (Belgique) à la fin des années 90 dans le cadre du contrat signé entre le concepteur de combustible Toshiba et le Groupement d’Intérêt Economique COMMOX. Ce Groupement d’Intérêt Economique (détenu à 60% par COGEMA et à 40% par Belgonucléaire) était une entité commerciale qui permettait d’utiliser les forces de fabrication des usines de Belgonucléaire, AREVA Cadarache et MELOX sous forme de plateforme. L’usine de Belgonucléaire à Dessel a cessé son activité depuis mi 2006 et Cadarache ayant arrêté ses productions commerciales en 2003, COMMOX a été appelé à disparaître fin 2006, les productions étant recentrées à MELOX.

2009

  • Mai : livraison de combustibles MOX au Japon. En octobre 2009, les premiers assemblages MOX pour l’électricien japonais Kyushu ont été chargés dans le coeur du réacteur n° 3 de la centrale de Genkai, suivi dès novembre d’une série de tests de production et d’une montée à pleine puissance du réacteur le 2 décembre 2009. Ainsi pour la première fois au Japon du MOX permet de produire de l’électricité. L’utilisation au Japon du combustible MOX est l’aboutissement de plus de 30 années de collaboration fructueuse entre AREVA et les électriciens japonais.
  • Avril : signature d'un contrat avec l'électricien japonais EPDC pour la fourniture de combustible MOX destiné à alimenter à terme le premier réacteur à eau bouillante japonais (ABWR) moxable à hauteur de 100 %.
  • Septembre : signature d'un contrat portant sur la fourniture d'assemblages MOX avec l’électricien japonais Chugoku.

2008 :

  • Mars et novembre : signature d’un contrat avec l’électricien japonais KANSAI pour la fourniture de combustible MOX.
  • Novembre : demande de transfert de la qualité d'exploitant nucléaire de l’Installation Nucléaire de Base (INB) n° 151 MELOX, détenue par AREVA NC en vertu du décret d'autorisation de création du 21 mai 1990 modifié, au profit de MELOX SA.
  • Décembre : signature d’un contrat long terme AREVA-EDF couvrant la période 2009-2040 dans le domaine du traitement de combustibles usés (réalisé à La Hague) et de la fabrication de combustible MOX (réalisée à MELOX).

2007 :

  • 27 avril : décret autorisant l’augmentation de la production de MELOX à 195 tonnes de Métal Lourd (tML) par an.
  • Avril : chargement de la première recharge parité MOX dans le réacteur n°1 de la centrale nucléaire du Tricastin.
  • Juin : transfert du siège social à Chusclan (Gard).

2006 :

  • Du 18 avril au 17 juin : déroulement de l’enquête publique dans 11 communes autour du site MELOX (7 dans le Gard et 4 dans le Vaucluse).
  • Juin : obtention de la certification OHSAS 18001 qui permet ainsi d’afficher une triple certification : ISO 9001 (qualité), ISO 14001 (environnement) et OHSAS 18001 (santé et sécurité au travail).
  • 5 juillet : avis favorable du Groupe Permanent d’experts pour l’augmentation de la capacité annuelle de production de MELOX à 195 tML.
  • Lancement du programme de fabrication parité MOX pour EDF. Il permet de fournir un produit MOX à performance améliorée et portée au niveau de celle du combustible standard UO2.
  • Signatures de trois contrats avec les électriciens japonais CHUBU, KYUSHU et SHIKOKU.

2005 :

  • 1er trimestre : assemblage des crayons EUROFAB fabriqués à AREVA Cadarache fin 2004.
  • Juillet : l’Autorité de Sûreté Nucléaire autorise la déconstruction de l’incinérateur de MELOX.
  • 6 octobre : 10ème anniversaire de MELOX.

2004 :

  • Septembre : demande d’autorisation d’augmentation de la production de MELOX à 195 tML/an.
  • 4 octobre : décret modifiant le décret du 21 mai 1990, autorisant MELOX à réaliser le montage en assemblages des crayons EUROFAB.
  • 31 décembre : AREVA apporte à MELOX la branche d’activité "fabrication et commercialisation du combustible MOX". MELOX SA devient ainsi une entreprise industrielle et commerciale maîtrisant toute son activité et une des plus grandes entreprises du Languedoc-Roussillon.

2003 :

  • Transfert des fabrications allemandes d’AREVA Cadarache à MELOX.
  • 3 septembre : décret autorisant l’augmentation de la capacité annuelle de production de MELOX à 145 tML et modifiant le décret d’autorisation de création du 21 mai 1990.
  • Livraison aux clients allemands des premiers assemblages MOX à partir de crayons fabriqués à MELOX.

2001 :

  • Premières fabrications de MOX pour les réacteurs à eau bouillante.

2000 :

  • Avril : autorisations ministérielles de mise en exploitation de l’extension du bâtiment de production.
  • Mai : autorisations ministérielles de mise en service de l’INB 151 (au sens de l’article 4 III du décret n°63-1228 du 11 décembre 1963 modifié).

1999 :

  • 30 juillet : décret autorisant la création de l’extension du bâtiment de production (cette modification étant destinée à aménager l’usine pour la fabrication de différents types de combustibles MOX pour réacteurs à eau) et modifiant le décret d’autorisation de création du 21 mai 1990.
  • Premières fabrications de combustibles MOX pour les clients japonais.
  • Obtention de la certification ISO 14001, attestant de la performance environnementale du site.

1997 :

  • Première année de production au niveau autorisé de 100 tML.
  • Obtention de la certification ISO 9002 (devenue ISO 9001 en 2000), attestant de la qualité des processus.

1995 : démarrage de la production industrielle à MELOX :

  • Février : autorisation de mise en œuvre des poudres d’oxyde de plutonium.
  • Mise en service des ateliers de production pour la fabrication de combustibles destinés aux réacteurs d’EDF.

1994 

  • Juillet-août : délivrance des autorisations ministérielles de rejets d’effluents radioactifs (après enquête publique en juin 1993), de détention de matières radioactives et de mise en service actif de l’INB 151.

1990 :

  • Décret d’autorisation de création de l’INB n° 151 MELOX, délivrée à AREVA.
  • Début des travaux de construction.

1985 : accord entre COGEMA, FRAMATOME et EDF pour la réalisation d’une usine de production de combustibles MOX de grande capacité.